Le Ô ?

oweb

 

L’association le Théâtre Ô, et sa licence d’entrepreneur du spec­tacle numéro 2 – 1082218, sont implan­tés à Mandagout (30) en Cévennes, est assez complexe de prime abord, mysté­rieuse et obscure, tout en étant fina­le­ment assez simple et limpide.
Regardons les choses en face : Marc Sollogoub en est l’initiateur et le savant fou. On pour­rait parler de direc­tion artis­tique, mais comme tous les sens sont possibles et que tout ceux qui passent par le théâtre ô lui donnent son sens, on peut logi­que­ment dire que toutes les direc­tions sont prises en même temps, à l’intérieur d’une seule direc­tion, car il faut bien avan­cer !

Marc Sollogoub est chef de chœur, mais il n’en connaît aucun autre (ou presque), metteur en scène mais n’a jamais monté un texte de théâtre (ou presque), se dit chan­teur au milieu des acteurs, et inver­se­ment. Il avait le Théâtre Ô dans ses valises en arri­vant dans les montagnes.

La prési­dente Audrey Maniago, la tréso­rière Monique Chirinian, le déten­teur de la licence d’entrepreneur du spec­tacle numéro 2 – 1082218 Bernard Piault, vivent à Mandagout. Ils ont des points communs : ils aiment rêver, voir des supers spec­tacles, écou­ter de la bonne musique, contem­pler avec ravis­se­ment des projets vivants prendre corps, que ce soit sur scène comme à l’école primaire, sur inter­net ou en cuisine, dans les champs, les berge­ries, les ateliers. Ils aiment les belles et bonnes choses : en un mot, ils aiment la vie.

Ils acceptent avec leur bien­veillance natu­relle d’héberger et d’accompagner le Théâtre Ô dans ses projets locaux et inter­na­tio­naux, ainsi que son savant fou.

Il y en a pour tout le monde, et c’est pas les envies qui manquent :

  • Un chœur se crée, le chœur des habi­tants de la Vallée, dans la Vallée de Valleraugue, puis un autre, le chœur des habi­tants de la Ville, dans la ville du Vigan, puis un troi­sième rassem­blant les deux premiers et d’autres personnes encore :
    LE CHŒUR DES HABITANTS D’ICI
    Il vit et chante et joue et livre ses secrets occa­sion­nel­le­ment dans le coin et peut-​être un peu plus loin bien­tôt. Il travaille en perma­nence à un spec­tacle à venir…
    > Le Théâtre Ô produit et diffuse ce projet loca­le­ment.
  • Dans les valises du théâtre Ô, il y avait déjà de bonnes bouteilles :
    LE COLLECTIF Ô
    Heureuse rencontre de cinq comé­diens avec des envies simi­laires de théâtre, de chant, d’autres choses et surtout de noma­disme.
    LE TRIO T.Ô.C.
    Un plas­ti­cien, un batteur et un acteur qui aiment papo­ter.
    ^ Ce sont des projets ASSOCIÉS. Le Théâtre Ô les produit et les diffuse partout où cela est possible.
  • ici dans les vallées et les marchés du samedi, quelque chose a germé… quelque chose de nouveau qui n’a rien à voir avec le Théâtre Ô, excepté pas mal de points communs :
    LA COMPAGNIE LE MIDI MOINS CINQ
    < C’est un projet en PARALLÈLE. Le Théâtre Ô diffuse ce projet partout où cela est possible et même au-​delà.

o-chante2web